En 2017, il y aura 78 jours de grandes marées, dont 35 à plus de 100 ! 

Pour un bol d'air pur, venez au printemps et à l'automne, admirer l'incomparable spectacle des grandes marées. Deux fois par jour, toutes les 6 heures, la mer est mue par une force où le soleil et la lune ordonnent le spectacle ; la plage et les rochers du littoral breton se couvrent et se découvrent. Les marées sont quotidiennes mais elles ont toujours quelque chose d’exceptionnel et la Côte d’Emeraude recèle de richesses insoupçonnées. 
Venez voir !

L’eau à la bouche

La gastronomie est résolument couleur fruits de mer, parfumée d’iode, aux saveurs salines à déguster à l’une des grandes tables de la cité corsaire. Véritable invitation au voyage, la cuisine essentiellement marine étonne par l’intelligence de ses alliances et la richesse de ses parfums. 
Cuisine créative sans cesse renouvelée, à l’image du rythme des marées…Venez déguster !

Toutes voiles dehors…

Envie d’un bol d’air en famille ou entre amis ? Oxygénez-vous en découvrant les superbes paysages qui s’offrent à vous ! Laissez-vous tenter le temps d’un week-end par le char à voile : après vous être initié à prendre le vent, découvrez ce sport de glisse entre voile et pilotage ...
Plutôt randonneur ? Venez à la rencontre du fabuleux patrimoine légué par les corsaires et armateurs de Saint-Malo ! De la mer à la pierre, sur les traces de l’histoire…

Pierre, Vent et Ecume

Le phénomène des marées : ces rares moments de l’année où la lune, le soleil et la terre conjuguent leurs attractions et nous offre un majestueux spectacle. Venez déceler les cachettes du crabe, ce sera l’occasion de fouler cette vaste étendue habituellement cachée par la mer : l’estran.
Marée haute, la mer donne toute sa puissance. Marée basse, elle découvre une multitude de rochers et de bancs de sable. Les marées, c’est la respiration de la Terre.

 Dates des prochaines grandes marées

Grâce au coefficient des marées, professionnels et amateurs peuvent se faire une idée de l'importance de la marée et ne pas avoir de mauvaise surprise quand la mer remonte. Cette " échelle " est comprise entre 20 (morte eau la plus faible) et 120 (vive eau d'équinoxe). A partir du coefficient 90, il s'agit de grandes marées.